Interview - témoignage de Sara Celsi

#5Portrait Sara Celsi nous raconte son appel de la nature. Le cycle de la vie... les mains dans la terre qui nous nourrit.


Profession : Ouvrière agricole

L'agriculture est un métier difficile mais qui nourrit intérieurement.


Je suis une italienne d’origine et française d’adoption depuis quasiment 6 ans. J’aime bien dire que la France m’a adoptée, car depuis que je suis ici, j’ai pu renaître sous une autre forme, j’ai pu fleurir et m’épanouir dans la femme affirmée que je suis et qui attendait juste de s’exprimer.


Aujourd’hui, je suis une ouvrière agricole, mon rêve d’enfant. Ma passion, mon amour, ma sensibilité et ma nécessité pour la nature, m’ont amené à faire ce métier dur et machiste, dans lequel j’y trouve bien ma place et où je ne permets à personne de me marcher sur la tête (je reste sicilienne et grande gueule).


C’était un besoin de ralentir mon rythme de vie, je viens de la restauration, un milieu très oppressant et limitant. Le passage entre le deux métiers était compliqué et j’ai souffert beaucoup de temps, entre dépressions et burnout, avant de quitter le restaurant et de trouver ma route.


L’agriculture pour une femme c’est quelque chose d’innée, c’est un cycle de vie de laquelle on prend soins tous les jours, avec lequel on souffre et on jouit chaque jour. C’est un moteur, que personnellement me fait aller au travail avec la banane pour aller retrouver mes milliers de bébés qui grandissent, prennent forme et ses fortifient chaque jour, comme moi qui encore je n’ai pas finit d’avancer, de grandir et de me former.


Pour toute les femmes, n’arrêtez pas de rêver, d’écouter votre âme et votre coeur, n’arrêtez pas de vous battre, n’arrêtez pas de tomber et de vous relever, tous vos efforts seront toujours récompensés. Nous toutes avons un ange gardien que nous surveille et nous accompagne.


 "Sara Celsi"




25 vues

Posts récents

Voir tout